« Rossi rouvre l’enduro, les activités d’essai et de moteur en Toscane »


 

Déclarations des députés de Forza Italia Felice Maurizio D’Ettore et Stefano Mugnai ainsi que du coordinateur municipal de Forza Italia Cortona, Teodoro Manfreda.

« Dans cette phase 2 aujourd’hui malheureusement connue, nous essayons, en tant que Forza Italia, de redémarrer le plus d’activités de chaque secteur et dans chaque région, surtout si elle est en mesure de le faire en toute sécurité et donc en conformité avec toutes les réglementations sanitaires existantes. Parmi ceux-ci, nous voulons nous concentrer aujourd’hui sur le blocage existant pour chaque activité motrice et sportive individuelle à effectuer dans les motos (également hors route) comme l’enduro, l’essai ou le moteur. Il ya eu de nombreuses positions par les fédérations connues sous le nom Uisp et Fmi en faveur de toute l’Italie d’une réouverture immédiate des motos amateurs et des véhicules hors route, mais malheureusement inconnu ».

Les représentants de Forza Italia continuent : « Même notre région de Toscane n’a pas encore procédé à débloquer ce type de sport amateur individuel, laissant tous les fans coincés à la maison en attendant une décision. Nous demandons donc au gouverneur Enrico Rossi d’agir comme cela s’est produit dans d’autres régions. En effet, la région de la Ligurie, avec l’ordonnance 28 du 2020 du 10 mai dernier, a décidé qu’il sera possible d’effectuer des sports et de la motocyclette amateur sous une forme individuelle sur l’ensemble du territoire régional, y compris le tourisme moto, dans le respect des mesures de sécurité et de la distance sociale. Président Rossi, ne perdez plus de temps et vous avez aussi une ordonnance spéciale pour notre territoire régional. »

« « Nous voulons nous rappeler que ces jours-ci il ya aussi eu de nombreux appels via les médias sociaux des fans. Federmoto elle-même est intervenue pour communiquer la situation actuelle et apporter de la clarté: « Beaucoup ont donné pratiquement à coup sûr la possibilité que tous nos membres peuvent revenir sur le vélo. Selon le décret, ce n’est pas possible. Le jeu est interdit. Il est dommage que considérer « ridicule » une activité sportive à part entière, pour laquelle il y a des compétitions mondiales, européennes, nationales et régionales, avec sa propre fédération de référence, ainsi que des dizaines de milliers de membres au niveau national, soit un non-sens. Nous espérons qu’après cette énième sollicitation, la Région Toscane nous écoutera maintenant.