Draghi lance le premier décret-loi sur la pandémie: non aux visites dans la zone rouge


Le Conseil des ministres qui s’est réuni ce matin a approuvé un décret-loi, le premier de l’ère Draghi, qui introduit de nouvelles restrictions pour le confinement de l’hermène Covid-19.

Deux décisions principales ont été prises, sur proposition du président Mario Draghi et du ministre de la Santé Roberto Speranza.

« Compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique, le décret prévoit la poursuite, jusqu’au 27 mars 2021, sur l’ensemble du territoire national, de l’interdiction de se déplacer entre différentes régions ou provinces autonomes, à l’exception des déplacements motivés par des besoins professionnels avérés ou des situations de besoin ou de santé. Toutefois, il reste permis de retourner à votre résidence, domicile ou maison  » peut-on d’abord lire dans le communiqué de presse du gouvernement qui présente ensuite la deuxième décision prise:

« Jusqu’au 27 mars 2021, dans les zones rouges, il n’est pas permis de se rendre dans des logements privés autres que le sien, à moins que ce ne soit pour des raisons de travail, de besoin ou de santé. »

Autres mouvements
D’autre part, les déplacements vers des logements privés restent autorisés, entre 5h00 et 22h00, dans une zone jaune dans la même Région et dans une zone orange au sein d’une même commune, jusqu’à concurrence de deux personnes, qui peuvent emmener avec elles des enfants de moins de 14 ans (ou d’autres enfants de moins de 14 ans dont ils exercent la responsabilité parentale) et des personnes vivant ensemble handicapées ou non autosuffisantes.

Dans les zones orange, pour les communes d’au plus 5 000 habitants, les déplacements vers différentes communes sont également autorisés, à condition que dans un rayon de 30 kilomètres des frontières.